Programmes de Bachelor

Vous trouverez ci-dessous les programmes de Bachelor comprenant un enseignement en sociologie, pour chaque université de Suisse.

Université de Fribourg

Bachelor of Arts en Sociologie

Il s’agit d’un Bachelor en sociologie qui comprend 120 ECTS de sociologie et 60 ECTS dans une autre discipline au choix. Cela correspond à la structure des BA de l’Université de Fribourg. Il est donc à la fois disciplinaire (pas de tronc commun avec d’autres disciplines) mais comprend une autre discipline et des ouvertures avec deux modules interdisciplinaires. La sociologie est aussi offerte à 60 ECTS comme branche secondaire.

Caractéristiques générales de la filière

Dans le cadre du Bachelor en sociologie, il possible de suivre une Branche principale 120 ECTS ou une Branche secondaire 60 ECTS. Il peut être suivi en français, en allemand ou en bilingue

Spécialisations de la filière : Sociologie des relations interethniques, des interactions, du travail, de la famille, de la jeunesse.

Filière explicitement internationale : Non.

Filière explicitement interdisciplinaire : Oui.

Combinaison de branches : La structure des BA à l’Université de Fribourg permet de combiner une branche à 120 ECTS (la sociologie) avec toutes les autres branches offertes à 60 ECTS au sein de l’Université, quelle que soit la Faculté. Pour plus d’informations, voir le site de la filière.

Admission aux études

Les études peuvent être débutées indifféremment aux semestres de printemps ou d’hiver. Il n’y a pas de limites particulières aux admissions, au-delà de la détention d’une maturité.

Offres complémentaires

Stage : Pas de stage au niveau Bachelor.

Semestres à l’étranger : Non obligatoire mais possible de partir en échange 1 ou 2 semestres.

Mesures d’accompagnement : Conseil aux études pour les questions générales d’orientation et tutorat disponible pour suivi de la rédaction de travaux ou préparation d’examens.

Pour plus d’informations, voir le site de la Sociologie à l’Université de Fribourg.

Université de Genève

Bachelor of Arts en Sociologie

Le Baccalauréat universitaire en sociologie a pour objectif de permettre à l’étudiant-e d’acquérir des connaissances fondamentales en sociologie. Il permet d’acquérir les connaissances liées aux phénomènes sociaux et les compétences pour intégrer divers secteurs de l’administration publique (par exemple action sociale, éducation, aménagement, travail), pour rejoindre des milieux associatifs, des organisations internationales, des entreprises privées (par exemple ressources humaines, organisation, communication) ou encore des industries des médias ou entreprises dans le domaine de la communication.

Il constitue l’étape préalable aux études de Master en sociologie qui forment aussi bien des praticien-ne-s de la recherche sociologique que des analystes capables d’évaluer des problèmes sociaux ou des politiques sociales, ou encore forment des professionnel-le-s dans les organisations régionales, nationales ou internationales. Il permet également d’accéder aux études de Maîtrise universitaire disciplinaires (par exemple Master en sociologie) ou spécialisées (par exemple Socio-économie, Démographie, Communication, Administration publique, etc.) à Genève, en Suisse et à l’étranger.

Caractéristiques générales de la filière

Dans le cadre de ce Bachelor of Arts, la sociologie peut être suivie en tant que branche principale sans orientation (180 ECTS), ou avec l’une des orientations (150 ECTS). Les orientations (30 ECTS) possibles sont : science politique, géographie et environnement, histoire-économie-société.

Spécialisations de la filière : Le baccalauréat propose une offre généraliste en sociologie, incluant des enseignements en sociologie des organisations, sociologie politique, sociologie économique, sociologie de la famille, sociologie de la santé, sociologie urbaine, sociologie des migrations, etc

Filière explicitement internationale : Non.

Filière explicitement interdisciplinaire : Oui. La première année (60 crédits) consiste en un tronc commun avec les 3 autres disciplines de la faculté.

Combinaison de branches : La sociologie peut être une orientation pour les trois autres disciplines de la faculté (science politique, géographie et environnement, histoire-économie-société.

Admission aux études

Les études peuvent être débutées au semestre d’hiver. Il n’y a pas de limites particulières aux admissions, au-delà de la détention d’une maturité.

Exigences linguistiques : Des examens de français peuvent être demandés aux étudiant-e-s non francophones.

Offres complémentaires

Stage : Non.

Semestres à l’étranger : Possibilité de semestre à l’étranger, mais non obligatoire, semestres 3 à 6.

Mesures d’accompagnement :

Aucune.

Pour plus d’informations, voir le site de la filière.

Université de Lausanne

Bachelor of Arts en Sciences sociales

Le cursus vise une large interdisciplinarité, apte à rendre compte tant du fonctionnement général des sociétés que de leur diversité. Les études dans le domaine des sciences sociales permettent l’acquisition des outils épistémologiques nécessaires pour comprendre les environnements sociaux dans lesquels vivent et évoluent les individus. Elles conduisent également à l’analyse des représentations et pratiques des individus, en relation avec leurs conditions de vie sociales, d’ordre culturel, économique, politique.

Caractéristiques générales de la filière

Dans le cadre du Bachelor en sciences sociales, il est possible de suivre une branche majeure 120 ECTS ou une branche mineure 60 ECTS (70 ECTS si l’étudiant-e choisit en guise de mineure une discipline en Faculté des lettres).

Spécialisations de la filière : Les thématiques : travail, famille, éducation, santé, politiques sociales, communication, culture, identité et rapports entre groupes ; Les perspectives analytiques : stratification sociale, études genre, études comparatives, parcours de vie.

Filière explicitement internationale : Oui.

Filière explicitement interdisciplinaire : Oui. Les trois autres disciplines sont : l’anthropologie culturelle et sociale, la politique sociale, la psychologie sociale.

Combinaison de branches : Les mineures possibles : Histoire ; Psychologie ; Science politique ; Sciences du sport et de l’éducation physique ; Géographie (Faculté de Géographie et sciences de l’environnement) ; Sciences des religions (Faculté de Théologie et sciences des religions) ; en Lettres, les disciplines suivantes sont ouvertes aux étudiants de sciences sociales : Allemand / Anglais / Archéologie / Espagnol / Études slaves / Français langue étrangère / Français médiéval / Français moderne / Grec ancien / Histoire ancienne / Histoire de l’art / Histoire et esthétique du cinéma / Informatique pour les sciences humaines / Italien / Langues et civilisations d’Asie du Sud / Latin / Linguistique / Philosophie. Pour plus de détails voir le site de la filière.

Admission aux études

Les études peuvent être débutées au semestre d’hiver. Il n’y a pas de limites particulières aux admissions, au-delà de la détention d’une maturité.

Exigences linguistiques : Une bonne connaissance du français, au minimum du niveau B1 du Cadre européen commun de référence, est exigée pour l’admission à l’Université de Lausanne. L’étudiant-e dont le français n’est pas la langue maternelle, qui n’est pas titulaire d’une maturité fédérale ni d’un titre suisse jugé équivalent, mais qui est dispensé de l’Examen complémentaire des hautes écoles suisses (ECUS), subira un examen de français avant son immatriculation définitive en bachelor. Les cas dans lesquels cette exigence n’apparaît pas nécessaire sont tranchés sans recours par la Direction. Le ou la candidat-e qui échoue à l’examen de français n’est pas admis à l’immatriculation.

Offres complémentaires

Stage : Le stage est facultatif. L’étudiant-e a la possibilité de réaliser un stage à la place d’un séminaire de sciences sociales. L’étudiant-e réalisera le stage de préférence durant la troisième année du Bachelor. Le stage de Bachelor en milieu professionnel vaut 6 ECTS. Il doit être d’une durée d’un mois à plein temps ou l’équivalent. Il fait l’objet d’un contrat et l’étudiant-e, d’entente avec un-e maître de stage et un-e enseignant-e de la filière, établit un programme de stage (description des tâches, description du rapport de stage). Un rapport de stage doit être rendu. Pour plus de détails, voir le site de la filière.

Semestres à l’étranger : Les étudiant-es de Bachelor ont la possibilité (pas obligatoire) d’effectuer un séjour de mobilité d’un semestre ou de deux semestres durant le Bachelor (mobilité suisse, SEMP ou autre). La mobilité se fait en troisième année (sauf pour la mobilité suisse, où l’étudiant-e peut partir dès le deuxième semestre de sa deuxième année). Il ou elle peut valider 30 crédits max. par semestre de mobilité. Pour plus de détails, voir les pages concernant la mobilité et les échanges internationaux sur le site de l’Université de Lausanne.

Mesures d’accompagnement : Des tutorats sont organisés par l’association des étudiant-e-s de SSP. Thèmes : prise de notes / Lecture académique / Dissertation / Présentation orale / Recherche documentaire / Zotero / Gestion du temps et préparation aux examens. Des espace de révisions et de rencontres sont également mis à disposition. Pour finir, l’étudiant-e peut bénéficier des prestations du Service d’orientation et carrière, ainsi que de l’enquête « Comment allez-vous ? » qui vise à prendre contact par téléphone avec tout nouvel étudiant.

Pour plus d’informations, voir le site de la filière.

Université de Neuchâtel

Bachelor of Arts en lettres et sciences humaines (Piliers sociologie)

La sociologie est l’étude des fondements de la société, de la vie sociale et de ses structures. S’attachant aux domaines les plus divers (travail, consommation, famille, religion, formation, loisirs, médias, environnement, etc.), elle se penche tout particulièrement sur les grandes préoccupations actuelles telles que les inégalités, la migration, le développement durable, les transformations ou encore la violence. L’enseignement en première année de Bachelor est orienté vers l’introduction à la sociologie, bien sûr, mais aussi aux disciplines voisines : économie politique, sciences politiques, démographie. Les étudiant-e-s sont aussi initié-e-s aux méthodes en sciences sociales. Dans les deux années qui suivent, de grandes thématiques sont abordées plus spécifiquement dans le cadre de cours et de lectures : changements sociaux, pouvoir, mondialisation et relations Nord-Sud, inégalités sociales, etc. De plus, les connaissances théoriques et méthodologiques sont approfondies à travers des séminaires et des colloques de travaux pratiques. Les étudiant-e-s sont également initié-e-s à la conduite d’une recherche sociologique, de la question initiale au rapport final.

À la fois spécifique et ouverte aux autres disciplines, cette formation permet la maîtrise d’outils méthodologiques et techniques et une solide compréhension des problèmes sociaux actuels. Elle offre les compétences théoriques, analytiques et critiques nécessaires à l’analyse et à la compréhension des transformations sociales et ouvre favorablement les champs de perfectionnement et de possibilités professionnelles.

Caractéristiques générales de la filière

Au sein du Bachelor of Arts en lettres et sciences humaines, la sociologie peut être suivi en tant que Pilier principal renforcé 90 ECTS, Pilier principal 70 ECTS ou Pilier secondaire 40 ECTS.

Spécialisations de la filière : Sociologie générale – avec un certain accent sur la sociologie économique.

Filière explicitement internationale : Non.

Filière explicitement interdisciplinaire : Oui. Économie politique, démographie, approches socio-historiques du sport, questions économiques en sciences sociales

Combinaison de branches : Ethnologie, géographie, psychologie et éducation, économie, management, science de l’information et de la communication, histoire, histoire de l’art, archéologie, science du sport, philosophie, mathématiques, biologie, science du langage, langue et littérature, logopédie. Pour plus de détails, voir le site du Bachelor en lettres et sciences humaines.

Admission aux études

Les études peuvent être débutées  indifféremment au semestre d’hiver et au semestre d’été. Il n’y a pas de limites particulières aux admissions, au-delà de la détention d’une maturité.

Offres complémentaires

Stage : Non.

Semestres à l’étranger : Facultatif mais la démarche est encouragée par l’Université de Neuchâtel. Possibilité de partir un ou deux semestres.

Mesures d’accompagnement : Présence d’un moniteur ou monitrice qui répond aux questions des étudiant-e-s, les accompagne dans leur cursus, réalise des présentations en début d’année pour expliquer le fonctionnement de l’Institut et de l’Université, possibilité d’entretiens avec chacun, etc. De plus, chaque semestre un-e professeur-e ou assistant-e doctorant-e ou chargé-e d’enseignement est nommé-e pour des renseignements et conseils.

Pour plus d’informations, voir les pages dédiés à la Sociologie et au Pilier sociologie de l’Université de Neuchâtel.

Université de Lausanne – Bachelor of Arts en Sciences sociales

Le cursus vise une large interdisciplinarité, apte à rendre compte tant du fonctionnement général des sociétés que de leur diversité. Les études dans le domaine des sciences sociales permettent l’acquisition des outils épistémologiques nécessaires pour comprendre les environnements sociaux dans lesquels vivent et évoluent les individus. Elles conduisent également à l’analyse des représentations et pratiques des individus, en relation avec leurs conditions de vie sociales, d’ordre culturel, économique, politique.

Lien : Site de la filière.

Caractéristiques générales

Dans le cadre du Bachelor of Arts en sciences sociales, il est possible de suivre une branche majeure 120 ECTS ou une branche mineure 60 ECTS (70 ECTS si l’étudiant-e choisit en guise de mineure une discipline en Faculté des lettres). Le pourcentage de crédits en sociologie est variable selon les choix des étudiant-e-s dans la constitution de leur parcours de formation.

Spécialisations de la filière :

  • Les thématiques : travail, famille, éducation, santé, politiques sociales, communication, culture, identité et rapports entre groupes.
  • Les perspectives analytiques : stratification sociale, études genre, études comparatives, parcours de vie.

Filière explicitement internationale : Oui.

Filière explicitement interdisciplinaire : Oui. Les trois autres disciplines sont : l’anthropologie culturelle et sociale, la politique sociale, la psychologie sociale.

Combinaison de branches

Les mineures possibles sont : Histoire ; Psychologie ; Science politique ; Sciences du sport et de l’éducation physique ; Géographie (Faculté de Géographie et sciences de l’environnement) ; Sciences des religions (Faculté de Théologie et sciences des religions) ; en Lettres, les disciplines suivantes sont ouvertes aux étudiants de sciences sociales : Allemand / Anglais / Archéologie / Espagnol / Études slaves / Français langue étrangère / Français médiéval / Français moderne / Grec ancien / Histoire ancienne / Histoire de l’art / Histoire et esthétique du cinéma / Informatique pour les sciences humaines / Italien / Langues et civilisations d’Asie du Sud / Latin / Linguistique / Philosophie.

Pour plus de détails, voir le site de la filière.

Admission aux études

Début des études : Semestre d’hiver.

Limites aux admissions : Pour être admis en bachelor, il faut être détenteur d’une maturité. Pour plus d’information à ce sujet, voir le site web du service des immatriculations et inscriptions.

Exigences linguistiques : Une bonne connaissance du français, au minimum du niveau B1 du Cadre européen commun de référence, est exigée pour l’admission à l’Université de Lausanne. L’étudiant-e dont le français n’est pas la langue maternelle, qui n’est pas titulaire d’une maturité fédérale ni d’un titre suisse jugé équivalent, mais qui est dispensé de l’Examen complémentaire des hautes écoles suisses (ECUS), subira un examen de français avant son immatriculation définitive en bachelor. Les cas dans lesquels cette exigence n’apparaît pas nécessaire sont tranchés sans recours par la Direction. Le ou la candidat-e qui échoue à l’examen de français n’est pas admis à l’immatriculation.

Stage

Le stage est facultatif. L’étudiant-e a la possibilité de réaliser un stage à la place d’un séminaire de sciences sociales. L’étudiant-e réalisera le stage de préférence durant la troisième année du Bachelor. Le stage de Bachelor en milieu professionnel vaut 6 ECTS. Il doit être d’une durée d’un mois à plein temps ou l’équivalent. Il fait l’objet d’un contrat et l’étudiant-e, d’entente avec un-e maître de stage et un-e enseignant-e de la filière, établit un programme de stage (description des tâches, description du rapport de stage). Un rapport de stage doit être rendu.

Pour plus de détails, voir le site de la filière.

Semestre à l’étranger

Les étudiant-es de Bachelor ont la possibilité (pas obligatoire) d’effectuer un séjour de mobilité d’un semestre ou de deux semestres durant le Bachelor (mobilité suisse, SEMP ou autre). La mobilité se fait en troisième année (sauf pour la mobilité suisse, où l’étudiant-e peut partir dès le deuxième semestre de sa deuxième année). Il ou elle peut valider 30 crédits max. par semestre de mobilité.

Pour plus de détails, voir les pages concernant la mobilité et les échanges internationaux sur le site de l’Université de Lausanne.

Mesures d’accompagnement

Des tutorats sont organisés par l’association des étudiant-e-s de SSP. Thèmes : prise de notes / Lecture académique / Dissertation / Présentation orale / Recherche documentaire / Zotero / Gestion du temps et préparation aux examens.

Des espace de révisions et de rencontres sont mis à disposition.

Il y a aussi les prestations du Service d’orientation et carrière, ainsi que l’enquête « Comment allez-vous ? » qui vise à prendre contact par téléphone avec tout nouvel étudiant.