PARCOURS DE VIE

Fondation

Le 2 juillet 2012, le comité exécutif de la Société suisse de sociologie (SSS) a approuvé la constitution d’un comité de recherche consacré à la perspective du parcours de vie à la demande d’un groupe de membres de l’Association provenant des universités de Lausanne, Genève, Bâle et Zurich, ainsi que de la haute école fribourgeoise en travail social.

Présentation

La perspective du parcours de vie est un champ de recherche particulièrement dynamique qui se développe à partir des années quatre-vingt autour notamment du constat des limites des études synchroniques comparées aux approches longitudinales. Cette perspective insiste sur la centralité de cinq facteurs de variabilité interindividuelle liés entre eux : la contextualisation des vies en temps et en lieu, l’importance du timing des événements de vie, le développement continu de vies interdépendantes et l’intentionnalité des acteurs. Cela a entre autres pour conséquences une centration progressive de la recherche sur des individus caractérisés par des attributs variables au cours du temps, notamment en termes d’insertions sociales. On passe ainsi progressivement d’une conception des formes d’organisations sociales (par exemple la famille ou le travail) comme entité significative, dont les interactions internes et externes sont peu différenciées, à une approche qui se fonde sur le déroulement spécifique des vies individuelles, ainsi que sur les interdépendances qui se lient et se délient entre elles au cours du temps. Pour y parvenir, il est nécessaire de recourir à des outils conceptuels particuliers, comme celui de configuration, qui selon Elias permet de « desserrer la contrainte sociale qui nous oblige à penser et à parler comme si l’individu et la société étaient deux figures différentes et de surcroît antagonistes ». En ce sens, la perspective du parcours de vie permet le déploiement d’un programme de recherche qui vise l’intégration de différents champs sociologiques (famille, travail, mobilité, migration, santé, …) dans un modèle dynamique plus général. Parallèlement, sa dimension longitudinale et intégrative est associée à l’utilisation de stratégies et d’outils méthodologiques en développement, tels que les analyses de séquences et de réseau de sociabilité ou les approches mixed methods.

Objectifs

Dans un premier temps, l’objectif du comité sera essentiellement de stimuler de nouvelles collaborations scientifiques et d’améliorer la visibilité des recherches sociologiques sur le parcours de vie en encourageant la réalisation de projets et/ou d’articles académiques entre les membres du comité de recherche. Cela pourrait être facilité, notamment à travers l’intégration d’un module spécifique consacré à cette thématique dans le congrès biennal de la SSS, ainsi que l’organisation de rencontres autour d’un thème spécifique les années sans congrès de la SSS.

Adhésion / contact

Toute personne concernée par la thématique et les objectifs du comité de recherche est encouragée à s’adresser la personne de contact dont les coordonnées sont indiquées ci-dessous.

Jacques-Antoine Gauthier

Université de Lausanne
Faculté des sciences sociales et politiques
Centre de recherche sur les parcours de vie et les inégalités (LINES)
Bâtiment de Vidy (Bâtiment Géopolis depuis le 1.9.2012)
1015 Lausanne

Tél.: 021 / 692 38 43
Email: jacques-antoine.gauthier@unil.ch

Membres fondateurs

Les chercheuses et les chercheurs ci-dessous ont apporté leur soutien à la création du comité de recherche sur les parcours de vie.