SOCIOLOGIE DE LA SANTÉ ET DE LA MÉDECINE

Faits et chiffres

  • Les membres du comité sont des sociologues et autres spécialistes en sciences sociales dont les recherches touchent à la santé et à la médecine.
  • Le comité compte une centaine de membres.
  • Il a été fondé en 1978.
  • Les membres du bureau du comité proviennent des différentes régions linguistiques de la Suisse.

Pertinence de la sociologie de la santé et de la médecine

Le champ de la sociologie de la santé et de la médecine recouvre un éventail large et diversifié de sujets, touchant aux aspects sociaux et culturels de la santé, de la maladie, de la médecine, des soins, de l’organisation du système sanitaire et des politiques de santé.

Dans les sociétés modernes, les inégalités de santé se maintiennent; les maladies chroniques et les troubles psychiques augmentent. On observe en même temps la diffusion de grilles d’interprétation culturelles qui définissent les problèmes de santé comme le résultat des styles de vie individuels et qui soulignent les limites de la médecine moderne. Pendant que le «patient autonome» s’élève au rang d’idéal social, la prévention des maladies et la promotion de la santé gagnent en importance. Par ailleurs, le système des professions de la santé connaît des transformations : de nouvelles professions et de nouvelles luttes interprofessionnelles apparaissent. Ces changements se produisent dans un contexte social caractérisé par une hausse constante des coûts et une diminution des recettes, par des mesures de restructuration et de rationalisation des institutions sanitaires.

La sociologie de la santé et de la médecine est un domaine de la sociologie, mais aussi des sciences interdisciplinaires de la santé (santé publique). Elle apporte une contribution importante à la médecine sociale et préventive, à la recherche sur les professions de la santé, etc. Les études en sociologie de la santé et de la médecine sont produites aussi bien dans les universités que dans les hautes écoles spécialisées.

Le comité fournit une plateforme de ralliement et de réseautage aux sociologues travaillant dans différents domaines : il leur permet d’être affilié·e·s à un corps professionnel, à des fins d’échange d’information, de mise en réseau, mais aussi d’enseignement de la sociologie aux étudiant·e·s et aux professionnel·le·s de santé (médecins, infirmières et infirmiers, expert·e·s en santé publique, etc.). Le comité s’implique également dans les processus institutionnels d’élaboration de politiques sanitaires.

Objectifs du comité de recherche

  • Promouvoir la sociologie de la santé et de la médecine en Suisse, dans le monde académique et d’autres lieux pertinents.
  • Constituer un corps professionnel de sociologues à l’échelle nationale afin de faciliter les échanges, le réseautage et les collaborations avec d’autres groupes ou associations aux intérêts similaires.
  • Recueillir et diffuser des informations à propos d’événements locaux, nationaux et internationaux relatifs à notre champ d’étude, tels que des congrès, des appels à contribution, des offres d’emploi ou des publications.
  • Organiser des rencontres scientifiques (congrès, ateliers, etc.) afin d’accroître la dynamique du champ et de faciliter la mise en réseau des chercheur·e·s en Suisse.

Activités 2017 & 2018

2017

  • Préparation en vue du «Congrès de sociologie de la santé des trois pays (Dreiländerkongress) Allemagne/Autriche/Suisse», les 5 et 6 avril 2018 à Graz (Autriche). Titre du congrès : «Soziologische Analysen von Arbeit, Alter und Gesundheit» (Analyses sociologiques au croisement du travail, du vieillissement et de la santé). Planification d’un panel sur le thème «Alter, Gesundheit, Sebstvermessung» (Âge, santé, auto-évaluation).
    Le «Congrès des trois pays» est traditionnellement organisé par la section «Sociologie de la médecine et de la santé» de la Société allemande de sociologie, la section «Sociologie de la santé et de la médecine» de la Société autrichienne de sociologie, la Société allemande de sociologie médicale et le comité de recherche «Sociologie de la santé et de la médecine» de la Société suisse de sociologie.
  • Organisation d’une session du comité au Congrès de la Société suisse de sociologie les 21-23 juin 2017 à Zurich. Titre du congrès : «Bien commun et intérêt(s) individuel(s)». Thème de la session : «Krankheit, Gesundheit, Schönheit: Zwischen Gesundheitsversorgung und Gesundheitsmarkt» (Maladie, santé, beauté : entre services sanitaires et marché de la santé). Organisatrice : Ursula Streckeisen.

Anciennes activités

2016

  • Copréparation et participation à la table ronde (Ursula Streckeisen) du «Congrès de sociologie de la santé des trois pays Allemagne/Autriche/Suisse» à Nuremberg (Allemagne) les 31 mars et 1er avril 2016. Thème du congrès : «Bildung und Gesundheit» (Éducation et santé).
  • Organisation d’une session au congrès de la European Society for Health and Medical Sociology ESHMS les 27-29 juin 2016 à Genève (organisatrice du congrès : Claudine Burton-Jeangros). Titre du congrès : «Healthy lives: technologies, policies and experiences» (Des vies saines : technologies, politiques et expériences). Thème de la session : «Health professions in transition» (Les professions de la santé en transition). Organisatrice de la session : Julie Page.

2015

  • Organisation d’un atelier au congrès de la Société suisse de sociologie à Lausanne, les 3-5 juin 2015. Titre du congrès : «Dynamiques collectives, (dé)régulations sociales et espaces publics». Thème de l’atelier : «Regulierungsveränderungen und soziale Mobilisierung im Gesundheitsbereich» (Changements de régulation du champ de la santé et mobilisations sociales). Organisateur de l’atelier : Andreas Bänziger.

2014

  • Copréparation et participation à la table ronde (Ursula Streckeisen) du «Congrès de sociologie de la santé des trois pays Allemagne/Autriche/Suisse» à Villach (Autriche) les 17-19 septembre 2014. Thème du congrès : «Health Literacy als Basis-Kompetenz (in) der Gesundheitsgesellschaft» (La littératie en santé comme compétence de base dans/de la société centrée sur la santé).

2013

  • Actes du congrès «Health Professions in Transition» tenu les 1er et 2 juin 2012 au Département de la santé de la Haute école des sciences appliquées de Zurich, à Winterthour (deux ouvrages) :
    • Josef Estermann, Julie Page, Ursula Streckeisen (Dir.) (2013). Alte und neue Gesundheitsberufe. Soziologische und gesundheitswissenschaftliche Beiträge zum Kongress « Gesundheitsberufe im Wandel », Winterthur 2012. Zurich : LIT, Lucerne : Orlux.
    • Maffi Irene, Burton-Jeangros Claudine, Hammer Raphaël (Dir.) (2014). Accompagner la naissance. Terrains socio-anthropologiques en Suisse romande. Lausanne : BSN Press, collection A Contrario Campus.
  • Atelier du 27 juin 2013 au congrès de la Société suisse de sociologie sur le thème «Inégalité et intégration en temps de crise». Titre de l’atelier : «Describing and explaining the social gradient in health» (Décrire et expliquer le gradient social de santé).
  • Participation de Claudine Burton-Jeangros et de Julie Page au groupe préparatoire de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH/SAGW) chargé d’organiser le congrès «Health research. Perspectives in social sciences» (La recherche sur la santé. Perspectives en sociales sociales) le 14 juin 2013 à Fribourg.

2012

  • Édition du Bulletin 142 de la Société suisse de sociologie, novembre 2012. Titre du numéro : «Succès et écueils de la collaboration entre sociologie et médecine / Erfolge und Stolpersteine in der Zusammenarbeit zwischen Soziologie und Medizin». Rédaction : Claudine Burton-Jeangros et Julie Page.
  • Organisation du «Congrès de sociologie de la santé des trois pays Allemagne/Autriche/Suisse» les 1er et 2 juin 2012 au Département de la santé de la Haute école des sciences appliquées de Zurich, à Winterthour. Titre du congrès : «Les professions de la santé en transition. Activités, coordination et autoreprésentations en contexte de changements organisationnels et sociaux».

2010

  • Congrès des 29-30 octobre 2010 à la Haute école pédagogique de Thurgovie, organisé par les trois comités de recherche «Problèmes sociaux», «Sociologie de la santé et de la médecine» et «Sociologie interprétative» de la Société suisse de sociologie. Titre du congrès : «Zum Verhätnis von sozialwissenschaftlicher Forschung und Praxis: (Des-)Orientierungswissen?» (À propos de la relation entre recherche et pratique en sciences sociales : savoirs de (dés-)orientation ?).

2009

  • Congrès international des 26-28 mars 2009 à l’Université Martin Luther de Halle-Wittemberg à Halle, Allemagne, organisé par la section «Sociologie de la médecine et de la santé» de la Société allemande de sociologie, la section «Sociologie de la santé et de la médecine» de la Société autrichienne de sociologie et le comité de recherche «Sociologie de la santé» de la Société suisse de sociologie. Titre du congrès : « »Pflegebedürftig » in der « Gesundheitsgesellschaft »» (Avoir « besoin de soins » dans la « société centrée sur la santé »).
  • Organisation d’un atelier au congrès de la Société suisse de sociologie les 7-9 septembre 2009 à l’Université de Genève. Titre du congrès : «Identity and lifestyles transformations» (Identité et transformation des styles de vie). Thème de l’atelier : «Identity and chronic illness» (Identité et maladie chronique).

2008

  • Co-organisatoin du congrès commun des associations professionnelles de sociologie de la santé et de la médecine allemande, autrichienne et suisse à Bad Gleichenberg, Autriche, les 27-29 mars 2008. Thème du congrès : «Auf dem Weg zur Gesundheitsgesellschaft?» (Vers une société centrée sur la santé ?).

Membres du bureau

Andreas Bänziger – sociologe indépendant, docyard GmbH (trésorier), Zurich

Maria Caiata Zufferey – Haute école spécialisée de la Suisse italienne (SUPSI), Lugano

Stefano Cavalli – Haute école spécialisée de la Suisse italienne (SUPSI), Lugano

Stéphane Cullati – Université de Genève et Hôpital universitaire de Genève

Jérôme Debons – Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP), Lausanne

Josef Estermann – Orlux Sozialforschung (recherche sociale) et Institut de sociologie, Université de Zurich

Raphaël Hammer – Haute école de santé Vaud (HESAV), Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Lausanne (coprésident)

Damian Hedinger – Observatoire suisse de la santé Obsan, Neuchâtel (webmaster)

Ursula Meidert – Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), Winterthour

Julie Page – Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), Winterthour

Ursula Streckeisen – anciennement Haute école pédagogique et Université de Berne (coprésidente)

Marilène Vuille – Université de Genève et Institut des Humanités en Médecine (IHM), Université de Lausanne

Les membres du comité se réunissent une à deux fois par an à Berne.

Conseil consultatif

Thomas Abel, Prof. Dr. Dr., Institute of Social and  Preventive Medicine, Berne

Laila Burla, MA, research assistant, Swiss Health Observatory, Neuchâtel (Lic. rer. soc., Wissenschaftliche Mitarbeiterin, Gesundheitsobservatorium, Neuenburg)

Claudine Burton-Jeangros, Professor, Department of Sociology, University of Geneva

Claudia König, PhD, Associate Partner at BEG & Partners AG, Schaffhausen

Peter C. Meyer, Prof. Dr., PC.Meyer-Expertisen, Zurich, formerly Zurich University of Applied Sciences and University of Zurich

Maja Mylaeus-Renggli, MA managing director, SanaCert Suisse, Berne) (lic. phil. I Geschäftsführerin Schweizerische Stiftung für die Zertifizierung der Qualitätssicherung im Gesundheitswesen, SanaCERT Suisse, Bern)

Sophie Paroz, Department of Community Medicine and Public Health, Lausanne University Hospital, Switzerland

Rapports annuels

2008   2009    2010    2011   2012   2013

Contact

Pour devenir membre du comité, veuillez consulter la page internet de la société suisse de sociologie :
https://www.sgs-sss.ch/fr/la-societe/devenir-membre/

Ou veuillez prendre contact avec les coprésidents, Raphaël Hammer (raphael.hammer@hesav.ch) ou Ursula Streckeisen (ursula.streckeisen@phbern.ch).

Raphaël Hammer
Haute Ecole de Santé Vaud
21, avenue de Beaumont
1011 Lausanne
raphael.hammer@hesav.ch

Ursula Streckeisen
Wasserwerkgasse 33 33
3011 Bern
ursula.streckeisen@phbern.ch